Ulysse et les sirènes
Ulysse et les sirènes
Logo

Hôtel de charme

où le sur-mesure n'est pas un luxe

Français English

Djerba l'île des Lotophages

Heureux qui comme Ulysse, a fait un beau voyage

William Etty(1787-1849) [Public domain], (Ulysse et les sirènes). via Wikimedia Commons

Le visiteur qui s'approche de l'île de Djerba est saisi par sa ressemblance à la Polynésie. A peine débarqué, il est envahi par un sentiment de douceur et de sérénité. Ne l'oublions pas, lors de son escale à Djerba, l'île des Lotophages, Ulysse faillit renoncer à son errance.

Le 17 février 2012, le gouvernement Tunisien propose Djerba pour un futur classement sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Soutenir la Candidature de Djerba à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Djerba de Wikipédia en français (auteurs)

Carte culturelle et touristique de Djerba

Carte de Djerba

Historique de Djerba

Djerba était bien connue pendant l'Antiquité, puisque le héros de Homère, Ulysse, y fit escale. Elle a été carthaginoise, puis romaine. Deux empereurs romains y sont nés. L'île garde des vestiges de l'époque romaine : Meninx, près d'El Kantara, et la chaussée romaine de 6 km, qui relie toujours l'île au continent.

Données géographiques de Djerba

Longue de 25 km et large de 22, Djerba a une superficie de 514 km² et possède 125 km de côtes, soit 1/10 du littoral tunisien. Terre plane et de très faible altitude, elle n'a pas de relief saillant. Le climat, sous l'influence modératrice de la mer, est très doux.

Excepté le chef-lieu, Houmt Souk, qui est une petite ville qui a gardé son charme d'antan, les agglomérations ne sont que de petits villages : Midoun, Mahboubine, Guellala, Ajim… L'habitat est dispersé : au milieu du Menzel, petite exploitation délimitée par une, tabia, levée de terre surmontée d'une haie de cactus, s'élève l'habitation, appelée houch.

Aussi les concentrations humaines sont elles rares. Les quelques agglomérations prennent, de ce fait, un relief particulier et acquièrent une personnalité nettement marquée.

Principales villes et villages de Djerba

Souk Errbaa à Houmt Souk Djerba

Habitants:42 992 en 2014. Jours du marché: Lundi et Jeudi. On y trouve:

Borj El Ghazi Mustapha.

Les églises.

Le musée du patrimoine traditionnel de Djerba.

Le port d'Houmt Souk.

La marina de Djerba.

Citizen59[Public domain]
Fantasia à Midoun Djerba

Habitants:39 138 en 2014. Jour du marché: Vendredi.

Jaume Ollé [CC BY]
Port Ajim Djerba

Habitants:15 114 en 2014. On y trouve:

Le port Ajim Djerba.

Le borj Ajim Djerba.

Vidéo YouTube 6.39min: Arrivée à Djerba par le bac.

Jaume Ollé [CC BY]
Erriadh Djerbahood Djerba

Habitants:14 426 en 2014. Jour du marché: Dimanche. On y trouve:

Djerbahood.

Synagogue de la Ghriba.

Rani777- Baha-Eddine MKD [CC BY-SA]
Atelier de poterie à Guellala Djerba

Habitants:9 180 en 2014. On y trouve:

Musée du patrimoine de Guellala.

Vidéo YouTube 7.30min: Poterie à Guellela Djerba.

Bsghaier [CC BY-SA]
El Mey Djerba

Habitants:11 511 en 2014. Jour du marché: Samedi

DrFO.Jr.Tn [CC BY]
Mellita: Aéroport Djerba-Zarzis

Habitants:12 039 en 2014. On y trouve:

Aéroport Djerba-Zarzis.

Bbhedia [CC BY-SA]
Mosquee sous-terraine de Sedouikech Djerba

Habitants:7 887 en 2014. Jour du marché: Mardi

Rais67 [Public domain]
Agaves au bord de piste à Mezraya Djerba

Habitants:6 447 en 2014.

Bilel Hawari [CC BY-SA]
Figues de barbarie à Djerba
Menzel

Les phares et les forts de Djerba

Borj El Ghazi Mustapha

Le Borj El Kebir est bâti vers 1392 sur les ruines de l'ancienne ville romaine de Girba (actuelle Houmt Souk), dont les vestiges sont réemployés dans la construction de l’ouvrage, à la suite de l'expulsion des soldats d'Alphonse V d'Aragon et selon les ordres du sultan hafside de Tunis pour abriter sa garnison. Vers 1450, il subit des extensions.

Le port d'Houmt Souk..

La marina de Djerba.

Tour des crânes Djerba

En 1560 Dragut assiégea l’armée ibérique, aidé d’une assistance des indigènes et d’une flotte en provenance d’Istanbul. Le siège se solda par une grande défaite de l’armée espagnole, des milliers d’entre eux y ont laissé leurs vie. Emporté par sa grande triomphe Dragut a même bâtit une tour conique de 40 m à la base et haute de dix mètres. Elle était bourrée à craquer de crânes et autres ossements macabres prélevés sur des milliers de soldats. Cette tour des crânes a survécu jusqu’en 1848, date à laquelle elle fut rasée et remplacée par l'obélisque le symbolisant. On y trouve à proximité:

Borj El Ghazi Mustapha.

Le port d'Houmt Souk..

La marina de Djerba.

Drawn by T. Allom, engraved by E. Benjamin [Public domain]
Phare Taguerness Djerba

Ce phare, l’un des symboles de Djerba, fut construit à la fin du XIXe siècle sous l’ordre du bey. Bâtit sur une colline de 20 mètres dans le nord-est de l’île, ce phare de 75 mètres est caractérisé par ses couleurs (blanc et rouge) du drapeau tunisien. Avec une portée dépassant les 50 kilomètres, ce « phnar de Taguermess » comme les Djerbiens l’appellent, est le premier signe lumineux que les marins venant de l’orient et se dirigeaient vers les cotes du Maghreb observaient. On y trouve à proximité:

Djerba Explore.

Le musée Lalla Hadria.

Citizen59 [CC BY]
Borj Kastil Djerba

Construit au XIIIe siècle par Roger Lorie, Amiral du nord de Sicile. Ce fort est situé dans la partie sud de l’île à l’extrémité de la presqu'île Bine El Ouediane.

Vidéo YouTube 6.38min.

Vidéo vimeo 5.21min.

El Golli Mohamed [CC BY-SA]
Borj Jilij Djerba

C'est le premier phare de l’île, à 12km de la ville de Mellita, il est construit au XVIe siècle sur les traces d’un ancien fort Espagnol « la Tour de Valgarnera ». Le système d’éclairage de ce phare été à base de l’huile d’olive. Ce phare fut installé pour faciliter la navigation maritime comme dans toutes les îles de la méditerranée, pour aider les pêcheurs la nuit, lorsque le ciel est couvert, à se repérer et pour surveiller l’île contre les invasions ennemies. A l’Est de ce phare un fort a été construit par Ali Bacha Bey en 1745 et achevé par Hamouda Bey en 1795.

Phare Aghir Djerba

Situé à l'est de la chaussée romaine. On y trouve à proximité:

Le site archéologique Meninx.

Borj El Kastil Djerba.

Kuarigama [CC BY-SA]
Borj Ajim Djerba

Le Borj d'Ajim est situé dans la pointe sud ouest de l'île. Sur la route reliant le port à la ville d'Ajim. Sur la partie droite de cette route on peut remarquer un fort dont les murs ont une forme carrés et ne dépassent pas les 6 mètres de haut. Ce fort est appelé aussi «Borj el mersa» (fort du port). Ce fort été utilisé pour défendre et protéger à la fois la principale entrée de l'île par le canal d'Ajim.

Borj El Agreb Djerba

Situé dans la pointe sud de l'île entre Ras Tarbila et El Kantara (La chaussée romaine). Avec une forme circulaire, il est entouré par la mer. Edifié par Dragut au XVIe siècle. Il est connu comme le fort aux scorpions suite à une légende qui raconte qu’un prince qui avait perdu tous ses enfants à cause des piqûres de scorpion, conduisit son dernier fils dans ce fort isolé. Mais un jour l’enfant reçut en présent une grappe de raisin dans laquelle se cachait un scorpion, ce qui a causé la mort de cet enfant. D’ou l’appellation de ce fort de Borj El Agreb (Fort du scorpion).

Autres monuments et sites de Djerba

Bourgou Djerba

Henchir Bourgou est un site archéologique tunisien situé à 2,5 kilomètres de la ville de Midoun, sur l'île de Djerba. Mesurant environ 700 mètres de rayon, son occupation remonte au IVe siècle av. J.-C.

Vidéo YouTube 1.39min.

Rais67 [CC BY-SA]
Chaussée Romaine Djerba

L'île est reliée du côté sud au continent par un pont de 7 kilomètres de long et environ 10 mètres de large. Ce dernier remonte à l'Antiquité romaine, voire à l'époque punique. Le pont est par la suite submergé par la mer puis coupé vers 1551, lors des conflits entre Dragut et les Espagnols, avant d'être enfin reconstruit lors de la seconde guerre mondiale. On y trouve à proximité:

A l'est: Le site archéologique Meninx.

A l'est: Borj El Kastil Djerba.

A l'ouest: Borj El Agreb Djerba.

Big [CC BY-SA]
Palais Ben Ayed Djerba

Construit au XVIIIe siècle par caïd Hamida Ben Ayed, riche homme politique et financier à l’époque des Bey husseïnite. Le château Ben Ayed est situé a Sedghiane autrefois capitale de l’île de Djerba. Malheureusement le château est en passe de devenir une ruine.

Vidéo YouTube 2.30min.

Ness cheikhali [CC BY-SA]
Menzel Djerbien

Un Menzel (arabe:« demeure »), est un type d’habitation typique de Djerba. Il se compose d’une parcelle agricole plantée de palmiers, d’oliviers, d’arbres fruitiers, de sorgho, de céréales ou de cultures maraîchères. Le Menzel est pourvu d'un ou plusieurs puits ou citernes destinés à l’irrigation des champs.

Une ou plusieurs unités d’habitation, le houch, s’organisent autour d’un patio central et comprennent des pièces couvertes de toits plats ou voûtés en forme de coupole. Il peut comporter un grenier, une écurie, une aire de battage (errayah), un atelier de tissage et une huilerie.

Le Menzel est également protégé par des haies (tabia) constituées de plantations d’agaves, d’aloès ou de figuiers de Barbarie. Une maquette est exposée au:

musée du patrimoine traditionnel de Djerba.

Les HOUCHS de DJERBA: Vidéo YouTube 11.39min.

Fondouk à Houmt Souk

L’étymologie italienne du terme « fondacco » dénote un genre de construction caractéristique des cités méditerranéennes et moyen orientales. Il est synonyme du mot égyptien « oukala » signifiant un établissement destiné à recevoir les négociants accompagnés de leurs marchandises et de leur bétail. Ceux de Houmt Souk passent pour des fondouks urbains qui ont commencé à pulluler autour de la méditerranée vers la fin du XVIe siècle. Les commerçants chrétiens, juifs et musulmans s'y réunissent pour s’approvisionner de sel, de fruits, d’huile, de la poterie et surtout des lainages. Les dépôts ainsi que les chambres à étage étaient surtout ombragés par des galeries à arcades, embrassant de tous les côtés un patio spacieux. On y trouve une citerne souterraine (pour la réception des eaux de pluie) et un puit (pour la lessive et les toilettes). A Djerba on dénombrait autrefois 25 fondouks.

Fondouk Jomni.

Bsghaier [CC BY-SA]
Atelier de tissage traditionnel a Djerba
Huilerie sous-terraine à Djerba

Vidéos Djerba

Djerba candidate à L'UNESCO

A voir aussi sur notre site

Kholkhal et Rihanna

Les musées de Djerba

Sirene Ulysse

Lieux à visiter à Djerba

Port d'Ajim

Djerba informations pratiques

N'hésitez pas à nous joindre

femme-reservation

RESERVER

femme-contact

CONTACTEZ NOUS